• i-Map: une application web interactive sur la migration
    i-Map: une application web interactive sur la migration
  • i-Map: une application web interactive sur la migration
    i-Map: une application web interactive sur la migration
  • i-Map: une application web interactive sur la migration
    i-Map: une application web interactive sur la migration
  • i-Map: une application web interactive sur la migration
    i-Map: une application web interactive sur la migration

La Carte interactive sur la migration (i-Map) sert d'instrument de soutien aux dialogues intergouvernementaux portant sur la migration en facilitant l'accès à et l'échange d'informations à travers de profils pays, visualisations et nouvelles mises à jour. 

i-Map Dialogue MTM

Pays participants

Algérie, Égypte, Éthiopie, pays membres de l’UE 27, Ghana, Kenya, Liban, Libye, Mali, Maroc, Niger, Nigéria, Norvège, Sénégal, Suisse, Syrie, Tunisie et Turquie

Partenaires de mise en œuvre  

  • Migration irrégulière et mixte: Europol, Frontex, Interpol, UNHCR et ONUDC
  • Migration et développement: FIDA, OIM 

Bailleurs de fonds du projet

  • Bailleur de fonds principal du projet: Commission européenne
  • Projet cofinancé par les pays suivants: France, Italie, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Suisse, Royaume-Uni

Processus de Prague i-Map BMP

La Carte interactive "Renforder les partenariats en matière de migration" (i-Map BMP) a été développée dans le cadre de l'initiatve Renforder les partenariats en matière de migration (Building Migration Partnerships - BMP), le Processus de Prague. Il sert d'outil d'informations sur les flux migratoires entres les pays parties à la Déclaration commune du BMP et du plan d'action du Processus de Prague 2012-2016, comprenant l'Union européenne, la zone Schengen, l'Europe du Sud-Est et de l'Est, l'Asie centrale, la Russie et la Turquie.

Pays participants

Albanie, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Belarus, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Géorgie, Allemande, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Kazakhstan, Kosovo (UNSCR 1244/1999), Kirghizstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, Malte, République de Moldavie, Monténégro, les Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, la Fédération de Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Tadjikistan, Turquie, Turkménistan, Ukraine, le Royaume-Uni, Ouzbékistan.

Pays dirigents

République tchèque, Pologne, Hongrie, Roumanie, Slovaquie

Bailleurs de fonds

Financé par la Commission européenne.

Co-financé et mis en oeuvre par: République tchèque, Pologne, Hongrie, Roumanie, Slovaquie et ICMPD.

Les profils migratoires seront accessibles sur le site web i-Map d'ici peu. Prière de consulter www.pragueprocess.eu

i-Map du Processus de Budapest sur les pays situés au long des routes de la Soie

Pays participants

Albanie, Afghanistan, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Bangladesh, Belarus, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Géorgie, Allemagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Kazakhstan, Kirghizstan, Latvie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, Malte, Moldavie, Monténégro, Pays-Bas, Norvège, Pakistan, Pologne, Portugal, Roumanie, Féderation de Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Tadjikistan , Turquie, Turkménistan, Ukraine, Royaume-Uni et Ouzbékistan.

En plus, le projet "Promouvoir la coopération dans le domaine de la migration avec et dans la région des routes de la Soie" couvre l'Afghanistan, Bangladesh, Iran, Irak et Pakistan.

Les pays suivants ont le statut d'observateurs: Australie, Canada, Chine et États-Unis.

Outre les pays mentionnés ci-dessus, il ya également plusieurs organisations internationales participant au Processus de Budapest. 

Bailleurs de fonds

L'i-Map des routes de la Soie est mise en oeuvre dans le cadre du projet "Promouvoir la coopération dans le domaine de la migration avec et dans la région des routes de la Soie", financé par les Pays-Bas, Norvège, Suède, Suisse et Turquie.

Secrétariat/Agence de mise en oeuvre

i-Map du Processus de Rabat

Pays participants (until 2014)

Algérie (observateur), Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cabo Verde, Côte-d'Ivoire, Égypte, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée-Bissau, Guinée-Conakry, Guinée équatoriale, Islande, Liberia, Libye, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigeria, Norvège, République centrafricaine, République du Congo, République démocratique du Congo, Sénégal, Sierra Leone, Suisse, Tchad, Togo, Tunisie, pays membres de l’UE 28

Bailleurs de fonds du projet

Le projet est financé par l’Union européenne.

Partenaires de mise en œuvre

Le projet est mis en œuvre par un consortium formé par le Centre International pour le Développement des Politiques Migratoires (ICMPD) et la Fondation Internationale et pour l'Ibéro-Amérique d'Administration et de Politiques Publiques (FIIAPP)

 

 

The Interactive Map on Migration (i-Map) has served
as a support instrument to intergovernmental
dialogues on migration since 2006.

Its objective is to facilitate access to and exchange
of information through a wide range of services
e.g. migration country profiles, visualisations and news.

The i-map is currently being revised and
a revamped version will be
launched in early 2017.


Check out the temporarily reduced
Interactive Map on Migration (i-Map) here